Brevet des trois rois mages

Texte du charme

x.b.r.q.d.a.e.p. et mentem sanctam spontaneam honorem Deo et patrie liberationem. Guaspar, Baldaxar et Menchior, Christo è morto, Christo è resuscitato. Yhesus auctem transiens per medium illorum ibat.

Traduction

x.b.r.q.d.a.e.p. (...) Gaspard, Balthasar et Melchior, Christ est mort, Christ est ressuscité. Mais Jésus s'en alla en traversant la foule.

Commentaire sur la formule

Brevet cité en 1456 dans les actes du procès de Ser Luca di Feo, recteur de deux églises de Sienne. Le brevet comporte  des lettres, le nom des trois rois mages, les premiers mots du Credo et une citation biblique.

Date de copie du charme
3e quart XVe siècle
Description du charme
Identifiant du charme
15-43
Domaine d'application
Fonction
Modalités d'application
Forme textuelle
Éléments composants le charme
Langue(s) du charme
Citation(s) contenue(s) dans le charme

Luc, 4, 30 : Iesus autem transiens, per medium illorum ibat (Mais Jésus s'en alla en traversant la foule)

Manuscrit contenant le charme
Source

Titre du recueil ou du traité
Procès de Ser Luca di Feo, 1458
Lieu de rédaction du recueil ou du traité
Sienne
Manuscrit
Place du charme dans le feuillet : Corps du texte
Édition

M. A. Ceppari Ridolfi, Maghi, streghe e alchimisti a Siena e nel suo territorio (1458-1571), Monteriggioni, Il Leccio, 1999, p. 42.

Bibliographie

Zanone Émilie, « Le ’breve’ entre fiction et réalité. Les représentations d’une amulette dans les écrits religieux et les nouvelles en Toscane au XIVe et au XVe siècle », Cahiers d’études italiennes, 10 (2010), p. 39-54, en particulier p. 46-47.

Contributeur(s)/trice(s)
Béatrice Delaurenti