Contre le mal de dents

Texte du charme

Sancta Maria sedebat supra petram. Qui supervenit ? Dominus noster Jhesus Christus et dicebat : O Maria, cur fles ? Que respondit : Quidam vermis corrodens confugit in dentes meos.

Traduction

Sainte Marie était assise sur une pierre. Qui passa par là ? Notre Seigneur Jésus-Christ et dit : Ô Marie, pourquoi pleures-tu ? Elle répondit : Car un ver rongeur se réfugie dans mes dents

Commentaire sur la formule

La pierre est le motif cristallisant de plusieurs charmes, souvent contre le mal de dents. Selon Edina Bozoky, le motif de la pierre s'explique probablement par une association entre la qualité de la pierre et celle souhaitée des dents.

 

 

Date de copie du charme
XVe siècle
Description du charme
Identifiant du charme
15-29
Domaine d'application
Modalités d'application
Forme textuelle
Éléments composants le charme
Langue(s) du charme
Noms propres cités dans le charme
Remarques

Même utilisation de la pierre dans le charme 10-03.

Manuscrit contenant le charme
Source
Manuscrit
Wroclaw, Uniwersytet Wrocławski, IF 334, 7r, XVe siècle.
Description du manuscrit :

Manuscrit en parchemin, écrit en latin. 254 folios. 

Édition

Bozoky Edina, "Historiolae apocryphae : les charmes narratifs au Moyen Âge", dans : M.A. Amir-Moezzi, J.-D. Dubois, C. Jullien, F. Jullien (eds.), Pensée grecques et sagesse d'Orient : Hommage à Michel Tardieu, Brepols, 2009, p.129

Bibliographie

Kappler, Joseph, "Das Gebet im Zauberglauben des Mittelalters", Mittelungen der Schlesichen Gesellschaft für Volkskunde 9, 1907, p.10

Bozoky Edina, "Historiolae apocryphae : les charmes narratifs au Moyen Âge", dans M.A. Amir-Moezzi, J.-D. Dubois, C. Jullien, F. Jullien (eds.), Pensée grecques et sagesse d'Orient. Hommage à Michel Tardieu, Brepols, 2009, p.129)

Contributeur(s)/trice(s)
Joseph Regnaul…
Béatrice Delaurenti