Contre l'épilepsie

Texte du charme

Et quia multi pueri et alii qui non possunt uti medicinis vexantur epilepsiam, fiat experimentum quod ponit Constantinus 5° practice sue c. de epilepsia et Gualterius in practica sua et Bernardus et Gilbertus et omnes. Si patrem habet et matrem ducat eum ad ecclesiam facto ieiunio trium dierum a parentibus et a patiente. Si sit tante etatis quod sit compos sui, et si confiteantur, deinde vadant die veneris in ieiunio quatuor temporum et audiant missam de die et similiter in die sabbati die dominica sequenti sacerdos bonus religiosus legat supra caput patientis in ecclesia evangelium quod legitur in septembri tempore vindemiarum post festum sancte crucis in diebus quatuor temporum, tunc scribat illud idem devote et portet circa collum et curatur. Et est evangelium ubi dicitur hoc genus demonii non eiicitur nisi in ieiunio et oratione.

Traduction

Et parce que beaucoup d'enfants et d'autres personnes qui ne peuvent pas prendre de médicaments sont touchés par l'épilepsie, il a été expérimenté ce qu'indiquait Constantin dans le 5e livre de sa pratique sur l'épilepsie, Gualterius dans sa pratique, Bernard, Gilbert et tous les autres. (...)

 

Commentaire sur la formule

Rituel intégré dans un traité de médecine et non dans un recueil de recettes. Il est transmis par Constantin l'Africain dans le Pantegni, puis repris par plusieurs médecins, ici par John de Gaddesden dans la Rosa medicina.

Le rituel préconise de conduire le malade à l'église pendant les jeûnes et les messes de la fête des Quatre-Temps de septembre, à savoir le mercredi, le vendredi et la nuit du samedi au dimanche. La guérison survient lors de la lecture de l'épisode de la guérison de l'épileptique dans l'évangile de Marc ; le rituel reprend la structure d'une cérémonie d'exorcisme.

Date de copie du charme
Description du charme
Identifiant du charme
14-45
Domaine d'application
Modalités d'application
Forme textuelle
Éléments composants le charme
Langue(s) du charme
Citation(s) contenue(s) dans le charme

Mc 9, 29 : hoc genus demonii non eiicitur nisi in ieiunio et oratione  [Cette sorte de démons n’est chassée que par des prières et des jeûnes]

Remarques

Ce rituel transmis par Constantin l'Africain, repris ici par John de Gaddesden, est également mentionné par Petrus Hispanus, Barthélémy l'Anglais, Gauthier Agilon (n°13-35), Pietro d'Abano (n°14-07), Bernard de Gordon (n°14-08), Gentile da Foligno et dans le réceptaire de Jean Sauvage (n°15-10)

Manuscrit contenant le charme
Source

Auteur
John de Gaddesden
Titre du recueil ou du traité
Rosa anglica
Manuscrit
Place du charme dans le feuillet : Corps du texte
Édition

John de Gaddesden, Rosa anglica, Pavie, 1492, fol. 78c-d

Contributeur(s)/trice(s)
Béatrice Delaurenti