Pour étancher le sang

Texte du charme

Scribatur in sedula subscripta verba per modum infra scriptum et ligetur sedula suer manum dextram et dicat paciens .3 Pater Nostre cum totidem salutacionibus virginis gloriose et simbolo cum maxima devotione quolibet die mane jejuno stomacho per tres dies. Tertio vero die removeatur sedula et comburatur et cineres in aqua currentes prociantur + + + hympnus + artus + arus + tremens + eloy + ventus + affricat + angelus + nunciat + Christe + liberet + Amen + + + Probatum est.

Traduction

On doit écrire sur la cédule les verbes souscrits de la manière indiquée plus haut et la cédule doit être liée sur la main droite et le patient doit dire trois Notre Père, avec le même nombre les salutations de la Vierge glorieuse [Ave Maria] et le Credo avec grande dévotion pendant trois jours le matin à l'estomac vide. Le troisième jour la cédule sera enlevée et brûlée et les cendres seront jetées dans l'eau courante +++ hympnus + artus + arus + tremens + eloy + ventus + affricat + angelus + nunciat + Christe + liberet + Amen + + +. C'est éprouvé.

Commentaire sur la traduction
Traduction d'Edina Bozoky, « Les formules apotropaïques : le pouvoir de la parole, le pouvoir des lettres », dans Elise Louviot, Charles Garcia, Stephen Morrison (dir.), La formule au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2021, p. 271-272 n. 23
Commentaire sur la formule

Ce charme recommande d'écrire sur une cédule (écrit ou billet) et de la lier sur la main droite du patient qui doit dire trois fois Pater Noster et Ave Maria durant trois matins à jeun. Le troisième jour, la cédule est enlevée, brûlée, et les cendres sont jetées dans l'eau pendant que l'on prononce la formule.

 

Date de copie du charme
4e quart XIIIe siècle
Description du charme
Identifiant du charme
13-69
Domaine d'application
Modalités d'application
Forme textuelle
Éléments composants le charme
Langue(s) du charme
Manuscrit contenant le charme
Source

Recueil de recettes
Folios du recueil ou du traité
29R
92R
Manuscrit
London, British Library, Additional, 15236, 47v-48r, 4e quart XIVe siècle.
Place du charme dans le feuillet : Corps du texte
Description du manuscrit :

Codex de parchemin (ff.192, 150 x 110) venant d'Angleterre, écrit à la fin du XIIIème siècle en cursive gothique et en latin et français (anglo-normand). Contient des collections de charmes, des glossaires de plantes médicinales, des traités sur la divination, l'astrologie, l'interprétation onirique.

Édition

Hunt, Tony, Popular Medicine in Thirteenth-Century England: Introduction and Texts, Woodbridge: Brewer,1990, p. 239.

Bibliographie

Edina Bozoky, « Les formules apotropaïques : le pouvoir de la parole, le pouvoir des lettres », dans Elise Louviot, Charles Garcia, Stephen Morrison (dir.), La formule au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2021, p. 265-284, not. p. 271.

Contributeur(s)/trice(s)
Joseph Regnaul…
Béatrice Delaurenti