Pour soigner un cheval du suros

Texte du charme

Ad superos carmen. In nomine Patris et Filii et Spiritus Sancti pone pollicem super ossa et dic : Si cist souros ci est venez par dialbe [sic] inchantesun, tollet l'en Deus par sa magne resurectium ; si veirement cum Deus fut nez et el presepie fut mis et retrovez si veirement seit cis cavals de cest souros livrez e(n) icez vermes. 

Traduction

Charme pour le suros. Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, pose le pouce sur l'os et dis : Si ce suros est venu par le diable, enchantons-le que Dieu l'enlève par sa grande résurrection ; si vraiment Dieu est né et a été mis au berceau et retrouvé, que ce cheval soit délivré de ce suros et cette verrue.

Commentaire sur la traduction
Traduction à partir de celle d'Edina Bozoky, « Les formules apotropaïques : le pouvoir de la parole, le pouvoir des lettres », dans Louviot Elise, Garcia Charles, Morrison Stephgen (dir.), La formule au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2021, p. 267 n. 8.
Commentaire sur la formule

Le charme est à énoncer oralement tout en posant le doigt sur l'os du cheval atteint par le suros. Le suros est une tumeur calleuse située sur l'os du cheval ; "verme" renvoie à la vermine ou gangrène (définition du Dictionnaire de moyen français).

Date de copie du charme
1er quart XIIe siècle
Description du charme
Identifiant du charme
12-02
Domaine d'application
Modalités d'application
Forme textuelle
Éléments composants le charme
Langue(s) du charme
Manuscrit contenant le charme
Source

Recueil de recettes
Manuscrit
London, British Library, Sloane, 475, 109r-109v, 1er quart XIIe siècle.
Place du charme dans le feuillet : Corps du texte
Description du manuscrit :

Manuscrit en parchemin, écrit en latin, anglo-normand et français. 150x105mm. ff. 231. Ce manuscrit consiste en l'union de deux parties contenant chacune des recettes médicales, des charmes et divers traités médicaux et pronostiques. Le format du manuscrit et les textes suggèrent que ce manuscrit était le manuel d'un praticien médical. 

Numérisation du manuscrit : http://www.bl.uk/manuscripts/Viewer.aspx?ref=sloane_ms_475_f109r
Édition

Hunt, Tony, Popular Medicine in Thirteenth-Century England: Introduction and Texts, Woodbridge: Brewer, 1990, p. 82

Bibliographie

Edina Bozoky , « Les formules apotropaïques : le pouvoir de la parole, le pouvoir des lettres », dans Louviot Elise, Garcia Charles, Morrison Stephgen (dir.), La formule au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2021, p. 265-284, not. p. 267.

Contributeur(s)/trice(s)
Joseph Regnaul…
Béatrice Delaurenti