Traduction

Le charme de la maille : Je t’adjure, maille, par le Père, le Fils et le Saint-Esprit de ne pasavoir le pouvoir de rester dans l’œil de .N. ni une heure, ni un jour ni une nuit. Dieu te vienne en aide. Saint Nazaire, sainte Thècle et sainte Aquiline se tenaient sur la mer. Sainte Thècle dit : allons ; saint Nazaire dit : allons ; sainte Aquiline dit : que cette maille s’en aille de l’œil de ce .N. qu’elle soit blanche, rouge ou noire. Dieu te vienne en aide. Notre Père. Je crois en Dieu. Tu dis cela trois fois.

Commentaire sur la traduction
à partir de la traduction de G. Xhayet, Médecine et arts divinatoires dans le monde bénédictin médiéval d’après les réceptaires de Saint-Jacques de Liège, Paris, 2010, p. 84-85